Mon interview sur Connected Store

En relation avec Maxence Dislaire, fondateur d’Improveeze et du site Connected Store, j’ai présenté ma vision des magasins connectés dont voici un extrait :

Comment voyez-vous le futur des points de vente physiques ? Et quels vont être les défis des retailers dans les années à venir ?

Après l’émergence de flagships réunissant toutes les dernières innovations en termes de cross-canal et supports connectés (Burberry à Londres est tout simplement incroyable), l’enjeu est de connecter un maximum de points de vente avec des supports pertinents. La tablette doit devenir un outil d’aide et d’accompagnement à la vente et non en borne libre-service ou en simple animation visuelle qui brouille le repérage et la visibilité des produits / services en magasin.

En quoi l’interaction entre Internet et le point de vente est-elle maintenant primordiale ?

Les shoppers sont des consommateurs ultra-connectés qui ne parcellisent pas leurs comportements selon l’endroit où ils achètent. S’ils font l’effort de se rendre dans un magasin, ce n’est pas seulement pour essayer et repartir avec le produit directement mais aussi pour avoir une interaction avec un vendeur qui connait son offre et l’accompagne dans son choix. De nombreuses études CRM montrent la faiblesse d’exploitation de l’information d’historique d’achat et d’intérêts des clients : les supports connectés ont le formidable potentiel d’accompagner le vendeur pour personnaliser une transaction, fluidifier le parcours shopper et dématérialiser le paiement.

Il faut absolument considérer le point de vente comme un lieu de service, d’expérience et de personnalisation pour séduire les shoppers et les fidéliser – et les supports connectés font partie intégrante de cette nouvelle stratégie marketing et merchandising !

Lire la suite de l’interview

J’en profite pour vous souhaiter un très bel été

Bien à vous,

Julie Hermann

Related posts

Laisser un commentaire