Particularités japonaises

Boutique Alice on Wednesday

Dans le quartier branché de Shibuya, c’est une boutique assez incontournable à visiter.

L’expérience démarre dès l’entrée, où l’on doit se plier en deux pour accéder au monde fantastique d’Alice.

 

 

Et c’est une véritable plongée dans l’univers magique où les espaces sont ultra-travaillés et croulent sous des produits et accessoires en lien avec l’histoire. On se croirait téléporté dans un parc Disney.

 

 

Tout le mobilier est en écho au thème, des luminaires en passant par les fenêtres jusqu’aux pieds de table.

 

 

Remarquez également la sur-enchère de petits produits présentés sur cette table : cela invite les clients à fouiller, trouver le trésor enfoui… une stratégie merchandising qui marche, à voir l’engouement des clientes lors de ma visite.

On est clairement sur une cible pointue, partagée entre les écolières et les fans de manga. Les autres sont davantage des touristes qui viennent surtout visiter, à l’instar d’Abercrombie à son ouverture sur les Champs Elysées.

 

 

Mooosh Squishy shop

Au détour de LA rue kawaii, cette petite boutique a tout l’air d’une boulangerie depuis l’extérieur.

 

 

C’est en réalité une boutique de coussins moelleux parfumés qui reproduisent à s’y méprendre – pour certains – les objets du quotidien, tels le pain, les fruits, les gâteaux, etc.

 

 

Ciblant les jeunes, la boutique était saturée d’enfants tripotant tous les produits à disposition.

 

 

Le summum de cette petite boutique étant la piscine à fraises… La dimension ludique est pleinement assumée par la marque et ça marche, la queue à la caisse étant impressionnante.

 

 

J’avoue être ressortie quelque peu barbouillée,ayant été bombardée de parfums synthétiques !
Et quelle ne fut ma surprise de trouver un stand de glace parfum chili con carne non loin de là… la culture culinaire fait décidément un grand écart acrobatique dans ce quartier branché.

 

 

J’ai également découvert la nouvelle tendance des bars à thème – celle avec des chats ayant toujours un grand succès mais aujourd’hui talonnée par le bar à hibou ! J’avoue ne pas l’avoir expérimenté, ma veille retail a ses limites ;o)

 

 

En revanche, j’ai osé explorer une boutique spécial kawaii où le rose, les froufrous et les dentelles dégoulinent à outrance… mais je ne suis clairement pas la cible visée !

 

 

Et pour finir, difficile d’ignorer les vitrines des restaurants présentant les plats proposés. Cela m’avait frappé lors de mon 1er voyage il y a 10 ans, mais c’est une astuce doublement efficace : à la fois pour se distinguer des concurrents et cela sauve les étrangers pour commander leur repas lorsque les menus sont uniquement en japonais !

 

 

J’espère que ce reportage aura su vous plonger dans les tendances retail actuelles et typicités japonaises ; ce toujours dans l’optique de vous inspirer pour agencer, théâtraliser et animer vos opérations et points de vente.

 

 

Laisser un commentaire