Retail tour Corée – spécial prêt à porter

Suite du retail tour en Corée du Sud à l’occasion du voyage d’étude du Master Distribution et Relation Client de Paris-Dauphine.
Ce second billet est centré sur les concepts-stores du prêt à porter et je vous ai sélectionné les enseignes Beaker et MCM, analysées ici dans la peau du shopper.

Beaker, enseigne de prêt à porter

Situé sur l’avenue Gangnam, cette boutique spacieuse sur 2 niveaux paraît bien mystérieuse, sans produits présentés en vitrine hormis des portes superposées sur celle de gauche…

 

 

… Le chaland entre alors intrigué et découvre une multitude d’agencement et mobilier originaux qui magnifient l’offre vestimentaire et accessoires.

La thématique des portes est ingénieusement travaillée pour scander l’offre sur portants et disposer des miroirs partout. D’ailleurs, sans cet agencement aux matériaux chaleureux, l’espace pourrait sembler trop vaste et froid.

 

 

N’y voyez pas un esprit récup mais davantage une stratégie d’agencement établie pour surprendre le shopper et l’attirer vers les collections. Le comptoir de caisses est également constitué de devants de tiroirs et autres façades de commodes.

 

 

Ainsi, le détournement de chaises vintage et autres cadres d’armoires est tout simplement génial pour présenter les offres sur cintre. Réhaussé par le mur de fond jaune pétard, cet espace du fond attire irrémédiablement l’attention.

 

 

Dans le même esprit, ces tables de présentation enchevêtrées sont tout sauf banales. Le regard est sollicité par ces ruptures visuelles et la présentation originale des produits.

 

 

Pour finir, cette étonnante cabine d’essayage trônant au milieu de l’espace est sublime. Elle invite le shopper à s’évader, il est transposé à mille lieux du cœur de Séoul.

 

 

MCM, enseigne allemande de prêt à porter

Largement présente en Corée, cette boutique a de quoi surprendre depuis l’extérieur ; en effet, on dirait qu’elle est tout simplement fermée !

 

 

Très appréciée des coréens, cette marque cible les jeunes avec un agencement post-industriel. Je n’ai pas pu prendre beaucoup de photos – ils essayent de protéger leur image – mais en voici deux qui représentent bien l’esprit de la boutique.

 

 

On se croirait dans un entrepôt ou un loft investi par des jeunes – succès garanti auprès de la cible visée.

 

A suivre un dernier billet sur les boutiques de luxe à Séoul.

 

Laisser un commentaire