Cinéma Pathé

Les nouveaux cinémas Pathé sont tout simplement incroyables.

Remodelés par l’architecte Ora-ïto en 2015, une dizaine de multiplex du réseau bénéficie d’un agencement comme celui de Plan de Campagne(proche de Marseille), avec notamment ce magnifique plafond qui donne une incroyable perspective.

 

Au-delà de l’accueil très vaste, c’est surtout l’espace confiserie qui casse les codes des cinémas généralement en configuration comptoir.

En effet, l’agencement en libre service transforme les spectateurs en véritables shoppers. Ceux-ci sont indéniablement attirés par les îlots présentant une offre opulente et gourmande.

 

Le mobilier spécifique tout en courbes et matières mates permet une mise en avant efficace et valorisante des offres complémentaires à l’incontournable pop-corn, qu’elles soient sucrées ou salées.

C’est la marque M&M’s qui bénéficie d’une présentation quasi sur-mesure, le code coloriel jaune des présentoirs étant celui de son produit phare.

 

D’ailleurs, au Pathé de Beaugrenelle à Paris, M&M’s a carrément son corner dédié à l’instar de ses boutiques à Londres ou New York.

 

A Plan de Campagne, il y a également un îlot spécifique pour les boissons à température fraîche (vs réfrigérée dans les meubles muraux) pour répondre aux souhaits des jeunes enfants préférant des boissons non glacées.

 

Un agencement très apprécié des clients : c’est la surprise qui prime quand les spectateurs découvrent l’espace du cinéma.

L’atrium crée un effet whaou, ils se sentent invités à circuler et découvrir tout ce qui est proposé dans la partie libre-service.

“c’est majestueux, ça n’a rien à voir avec les autres cinés. on a envie de tout prendre, y’a plus de choix qu’ailleurs”

“c’est hyper moderne, ça me fait penser à une boutique Apple, super épuré et blanc. je découvre des nouvelles choses sur les présentoirs, ça donne envie de tout acheter !”

Pour finir, le cinéma a instauré le concept de file d’attente unique aux caisses pour fluidifier le parcours shopper.

Au global, un agencement et une valorisation de l’offre qui invitent le shopper à circuler, découvrir l’offre et se laisser tenter avant d’accéder aux salles.

Cette stratégie s’inscrit parfaitement dans l’état d’esprit loisir et plaisir des spectateurs, confirmé par le directeur du cinéma qui se félicite des résultats depuis le remodeling. L’achat d’impulsion est ainsi stimulé grâce à ce mix-retail efficacement verrouillé.

Bien à vous,

Julie Hermann

Focus Shopper

Laisser un commentaire