Corner Mugler au Printemps Beauté

De nombreux articles ont été publiés sur le remodeling réussi du magasin Printemps Haussmann Beauté – Maison – Enfant depuis la rentrée.
La visite est effectivement très agréable, ponctuée d’espaces et corners de marque très bien agencés et dans une ambiance subtilement travaillée. Les allées sont larges, les éclairages qualitatifs, les étages par univers aux ambiances bien différenciées ; bref, c’est une réussite.

Un corner m’a particulièrement séduit, celui de Mugler à l’étage des parfums. Situé en fin de parcours dans l’espace central, il attire le regard par ses comptoirs à parfums et particulièrement son Arbre à Source.

Véritable sculpture métallique, cet arbre s’étend au cœur de l’espace avec ses branchages élégants. On comprend de suite que cela sert à remplir son flacon comme les mini-stands dans les boutiques en sélectif.

Au fond du corner se trouve une vitrine au décor et flacons très colorés et à la taille démesurée. On se croirait dans une boutique de cristallerie Lalique ou Baccarat. On y retrouve surtout l’esprit du dernier parfum Aura.

 

Le regard se porte ensuite sur un comptoir avec des sortes de verres à brandy retournés à côté des parfums. A nouveau, le shopper déduit aisément que ces cloches permettent de sentir chacun des parfums iconiques de la marque.

 

La cinétique est originale, on y plonge son nez pour s’immerger dans le parfum.

 

La présence des flacons permet en second temps de tester ces parfums directement sur la peau, process habituellement réalisé lorsqu’on choisit un parfum.

Et de l’autre côté du stand, le deuxième comptoir intrigue par ses coupelles blanches, telles des pétales géants.

 

 

En s’approchant, on découvre que chaque ‘pétale’ est accompagné d’un écran et d’un bouton. En appuyant, cela dégage une essence sèche, active une vidéo ainsi qu’une ambiance sonore spécifique : le ressac de la mer, le vent dans les arbres, des rires d’enfants, le tout accompagné d’images oniriques… un véritable festival sensoriel, visuel et sonore dans lequel on plonge également avec intérêt.

 

 

La jeune conseillère-vendeuse m’a alors expliqué l’objectif de ce Bar à Sensations : il s’inscrit dans un parcours pour déterminer ses goûts et préférences olfactives afin de pré-sélectionner 3-4 parfums de la marque. Je me suis volontiers prêtée au jeu sur chacune des 12 essences puis suis allée m’asseoir avec elle pour essayer en blind test les jus associés à mes préférences.

Finalement, c’est le parfum Alien qui est ressorti de mon parcours sensoriel. La conseillère m’a dès lors remis un échantillon et invité à l’essayer quelques temps avant de l’acquérir… un process tout en subtilité et pertinence quand on sait qu’un parfum est un achat impliquant car reflet de notre personnalité et caractère.
De plus, elle m’a expliqué que je pourrais bénéficier d’un flacon original – ceux présents sur le Bar à Parfums – puis du refill via l’Arbre à Source… au global, un parcours ponctué de micro-événements originaux pour une sélection à son rythme, ses envies et ses goûts.
A ce propos, ce corner est unique, le premier du genre pour Mugler avec toutes ces prestations et offres spécifiques.

Il en résulte que l’expérience de ce stand est marquante, le shopper étant véritablement stimulé dans tous ses sens et accompagné progressivement avec un conseil personnalisé.
On pense alors aux boutiques spécialisées, tel Nose, qui offre une expérience parfum ultra sur-mesure. Toutefois, ce type de concept-store peut impressionner certains shoppers – qui n’osent pas y entrer ou perçoivent un parcours trop impliquant, voire imposant dans son process d’achat.

C’est pourquoi je juge ce concept de stand en Grand Magasin tout à fait pertinent et accessible. Son mix-retail est verrouillé via son agencement, ses expressions sensorielles, visuelles et sonores et son accompagnement conseil.
Sans cette découverte retail, je n’aurais jamais imaginé qu’un parfum Mugler puisse me plaire, je les trouvais franchement trop sucrés !
Je vous invite à visionner la vidéo réalisée par la marque pour davantage visualiser le parcours ici.

Laisser un commentaire