Ikéa dans le RER

Encore plus fort que le test de canapés dans le métro parisien en 2011, Ikéa a installé un appart habité dans la station Auber !

Deux appartements de 54 m2 ont été montés, l’un habité, l’autre à visiter. L’objectif est de présenter de manière originale les aménagements et solutions astucieuses d’Ikéa pour bien vivre dans un espace limité. Alors pour créer l’événement et surtout le buzz autour de cette opération, quoi de plus naturel que de faire habiter cet espace pendant une semaine par 5 personnes ?

Ainsi, dans le hall d’accueil de la station RER Auber, 2 grands blocs blancs brandés Ikéa, dont un avec 5 personnes ayant accepté de vivre pendant une semaine dans cet espace réduit pour démontrer les solutions du fabricant. Ils sortent pour aller travailler mais reviennent manger, dormir, se relaxer (en jouant en autre à la guitare, au bilboquet…), le tout sous les yeux des voyageurs ! Et juste à côté, le même appart est en accès libre pour découvrir les aménagements et mobiliers spécifiques.

Au-delà du coup médiatique indéniable – à mon goût assez extrême, voire dérangeant – cela permet d’externaliser le magasin dans un lieu de passage fort. Tout le monde connait Ikéa mais combien se rendent dans leurs magasins pour découvrir les nouveautés en dehors de période d’emménagement ?

De l’ILV est parsemée dans l’appart témoin pour mettre en avant les spécificités produits. Les voyageurs shoppers peuvent donc découvrir, manipuler et tester la praticité des meubles et objets de décoration. Et les personnes interrogées à chaud sont séduites :

“ça fait super longtemps que je ne suis pas allée chez Ikéa, j’ai vu une mini étagère qui se transforme en miroir quand on la tourne, ça me plaît… je pense aller la prendre sur leur site” ; “ça me donne envie de retourner au magasin, voir leurs nouveautés et manger leur super hot-dog”, “c’est dingue de faire vivre des gens pendant une semaine dans le RER, mais ça m’éclate de voir l’appart à côté, ils sont forts Ikéa!”

Une opération d’incentive forte qui va certainement marquer les esprits. Ils auraient cependant pu jouer davantage la stratégie cross-canal, en mettant des chevalets avec leur catalogue à compulser et des bornes avec accès internet pour consulter le site autour des deux apparts.

A visiter encore jusqu’à demain, samedi 14 janvier, pour les parisiens !

Related posts

Laisser un commentaire